Témoignages des usagers

Quelques témoignages des usagers de l’eau dans le Nafana :

Mme Fofana Mawa (habitante de Dagaba) :
Cette pompe est le seul point d’eau potable du village. A cause des pannes répétées nous étions obligées d’aller chercher l’eau dans les marigots ou dans un village voisin en parcourant de longues distances ; ce qui rendait pénible l’approvisionnement en eau lorsque nous revenions des champs. Après la réhabilitation de notre pompe, nous avons toujours de l’eau et cela a réduit nos souffrances.

Mme Koné Fanta (habitante de Dagaba) :
Notre pompe ne donnait pas beaucoup d’eau et nous attendions longtemps dans un long rang avant d’avoir l’eau. Aujourd’hui elle marche bien et donne suffisamment d’eau après sa réparation. Le puisage est facile. La nouvelle clôture est belle et propre, c’est pourquoi nous entrons à l’intérieur sans chaussures. Je remercie sincèrement la Fondation Artelia qui nous a aidé à réparé notre pompe.

Mr Koné Adama (habitant de Dagaba) :
Ici à Dagaba, lorsque la pompe tombe en panne ce sont nos femmes qui souffrent énormément. Aujourd’hui l’eau ne manque plus comme avant où il y avait des pannes répétées sur la pompe. Toutes les anciennes pièces ont été remplacées par Fofana (l’Artisan réparateur). Je voudrais remercier sincèrement la Fondation Artelia pour cette aide appréciable qui vient réduire les souffrances de nos femmes. Je souhaite qu’il nous aide encore à avoir un château d’eau pour rendre nos femmes plus heureuses et inciter nos fonctionnaires et rester dans notre village (instituteur et agent de santé).

Mr Diarrassouba Mamourou (Représentant du chef du village de Farako et membre du comité de gestion) :
Notre pompe était abandonnée et envahi par des herbes compte tenu du manque de moyen financier au niveau du village. Après notre adhésion à l’AUEN, notre pompe a été réhabilitée avec une nouvelle clôture autour. Nos femmes ne vont plus au marigot et puisent l’eau dans de bonnes conditions. Quand une panne survient nous n’allons plus chercher un artisan pour nous dépanner en payant. C’est l’artisan qui vient nous dépanner gratuitement parce que nous sommes membre de l’AUEN. Moi je crois en notre association et je demande à tous mes frères de continuer à cotiser pour notre bien-être. Au nom du chef du village et du comité de gestion je remercie la Fondation Artilia pour tous ces bienfaits.

 Koné Lanciné (Président du comité de gestion de Nafana Sienso) :
Au cours du premier projet (Projet Nafana 2012), l’une de mes deux pompes a vu sa clôture réhabilitée. Cette réhabilitation a changé le comportement des femmes qui se déchaussent avant de pénétrer dans la clôture. Aucun animal domestique ne vient s’abreuver dans les cuvettes des femmes, la pompe étant clôturée. Le projet Nafana 2014 a non seulement réhabilité nos deux pompes, mais construit la clôture de la deuxième pompe. Avec ces deux pompes en bon état de marche nous ne sommes plus confrontés à de graves problèmes d’eau. Mon village Nafana Sienso a plus reçu que donné à l’association). Que Dieu bénisse ces personnes de bonne volonté (Fondation Artelia) qui nous aident.

L'association a pour but de faire connaître DAGABA, petit village du Nord de la CÔTE D'IVOIRE et de l'aider pour son développement dans les domaines de la santé, l'alphabétisation et l'agriculture.