Les chasseurs

En Afrique traditionnelle, donc à Dagaba, la chasse est une profession. C’est toute une vie, avec ses secrets, ses codes de conduite, ses génies et ses interdits. Sa pratique s’entoure d’un rituel aussi complexe que varié. Avant de partir, le chasseur consulte la direction du vent, la terre, la poule qui couve, les cauris (coquillages), et la disposition de petits cailloux qu’il jette au sol, afin de savoir quelle direction prendre, de quel côté du village sortir.

2_Traditions ChasseurLa tenue du chasseur traditionnel
Lui seul peut la porter. Sa coiffure est tapissée, à l’intérieur comme à  l’extérieur, de grigris de toutes sortes. Sa chemise aussi, elle porte pas moins de 50 ou même 100 amulettes cousues en véritable doublure. Sa gibecière en contient également. Sans compter les talismans portés à même le corps, aux bras, au cou et autour des reins.

Les forces invisibles
Ce sont les maîtresses de la nature. Le chasseur doit se concilier la bonne grâce des esprits, des génies, des forces du bien et écarter les puissances maléfiques.
Car en abattant un lion, un buffle ou une panthère, il est un intrus aux yeux des forces du mal, il trouble l’ordre et l’équilibre de la nature. C’est un ennemi…

L'association a pour but de faire connaître DAGABA, petit village du Nord de la CÔTE D'IVOIRE et de l'aider pour son développement dans les domaines de la santé, l'alphabétisation et l'agriculture.