L’eau à Dagaba, historique

Histoire de l’eau à Dagaba. Il y a 30 ans, Dagaba ne manquait pas d’eau.
 Un petit marigot ceinturait le village, à un ou deux kilomètres et l’eau était alors portée du marigot au village. Les enfants étaient en bonne santé, les saisons bien équilibrées et les récoltes abondantes.
 Puis avec l’arrivée de la sècheresse, le marigot s’est asséché. Un échantillon de l’eau restante, analysé en France, a été déclaré « Eau impropre à la consommation ».


Face a cette situation qui menaçait d’être cruciale pour la survie du village, Tiédaba, avec un petit groupe d’amis, a créé l’association dont la première mission a été le creusement d’un puits d’une dizaine de mètres de profondeur. C’était la première urgence, mais ce puits s’est asséché aussi…

 

Il a fallu faire appel àDSC00044a une aide extérieure, pour prospecter, découvrir qu’une nappe souterraine était située à une centaine de mètres de profondeur, puis financer l’acquisition et l’intervention nécessaires pour  installer une pompe permettant de puiser dans ce réservoir souterrain.

Cette réalisation a été le point de départ de la résurrection de Dagaba et des actions de l’association !

L'association a pour but de faire connaître DAGABA, petit village du Nord de la CÔTE D'IVOIRE et de l'aider pour son développement dans les domaines de la santé, l'alphabétisation et l'agriculture.