Tous les articles par dagaba

Report du concert

Nous nous excusons de devoir REPORTER le concert prévu le vendredi 25 septembre 2020.
En effet les conditions liées à l’épidémie de COVID nous ont malheureusement conduits à cette décision.

Masques africains : exposition et conférence

Samedi 30 et dimanche 31 mars 2019, vous êtes invités à  l’exposition de masques africains et la conférence animée par Tiédaba Koné à la MJC de Claix.

L’entrée à l’exposition sera libre (avec vente de gâteaux et boissons).
Horaires : samedi de 14 h 30 à 19 h et dimanche de 13 h 30 à 18 h 30.

L’entrée à la conférence samedi à 20 h sera de 5 €, mais chacun sera libre de donner davantage !
Flyer mask-2
Flyer mask-v

Exposition de masques africains

Article du Dauphiné Libéré :
image(1)Exposition au Déclic à Claix, du 4 mai au 15 juin 2017
Vernissage Jeudi 4 mai à 18h00
http://www.ville-claix.fr/france/ACTUALITE/news/index.html/id-1634
Renseignements : Direction Culturelle de la Mairie de Claix – 04 76 98 45 74

Collection privée de Tiédaba Koné

Masques africains

Les masques revêtent une très grande importance dans les cérémonies d’Afrique, notamment à l’occasion des cérémonies funéraires.
Le mot désigne aussi bien l’objet que la personne qui le porte à l’occasion de ces cérémonies.
Le masque est un objet en bois sculpté. Il y a un danseur, un costume, « un esprit » ou un « génie » qui l’habite. Il est un « être sacré », instrument d’harmonie sociale. Dans la société traditionnelle, le masque est à la fois une institution religieuse, politique et sociale. Il est médiateur entre Dieu, les ancêtres et les hommes. Il intervient dans les décisions politiques, accompagne les semailles et les récoltes, punit les coupables, assure la pérennité du savoir, accueille l’enfant à sa naissance, lui permet de devenir adulte, l’amène au monde de la sagesse et l’accompagne dans sa vie.
À l’époque coloniale, ils ont fait l’objet de véritables autodafés organisés par des missionnaires pour effacer l’emprise psychologique des féticheurs sur les populations, ceux-ci exigeant toujours des dons pour ne pas jeter de sort.
Comme la plupart des pays africains, la Côte d’Ivoire n’autorise pas et n’a jamais autorisé l’exportation des « masques authentiques ». De surcroît, une résolution prise par l’UNESCO interdit, depuis le début des années 1990, de faire sortir masques et statues du continent africain.
Les civilisations africaines ont toujours privilégié la fonction à la forme, la beauté n’étant pas recherchée en soi. Ce que les collectionneurs « du nord » appellent « l’art africain », voire les « arts premiers », désigne en fait des objets usuels ou culturels qui, désacralisés ou inutilisés aujourd’hui, sont exposés ou vendus comme pièces de collections.
Source : Masque de Côte d’Ivoire – Wikipedia.org

Venez juger par vous-mêmes : vous êtes invités à découvrir la collection privée de masques africains de Monsieur Koné au Déclic du 4 mai au 15 juin.

Marché de Noël à Claix

20161210_120654Cette année, Amitiés Isère-Dagaba participe au

Marché de Noël de Claix
Samedi 10 décembre 2016 de 11h00 à 18h30
autour du kiosque, au centre du village

Vente de cartes éditées à partir de photos de Dagaba, de bijoux et autres objets en provenance de Côte d’Ivoire…

Soirée du 12 mars 2016 : un franc succès !

La soirée du 12 mars fût un franc succès, la salle du Déclic de Claix a fait le le plein, la capacité maximum de 174 places atteinte, quelques personnes ont malheureusement dû être refusées.

La ville de Claix a mis en ligne un reportage, vous y trouverez un grand nombre de photos.

Les villageois de Dagaba, associés à l’événement, ont tenu à remercier l’association :

Message du 01/04/16 19:00
De : « Adama SOUMAHORO »
A : « kone.tiedaba »

Objet : REMERCIEMENTS

A monsieur le Président de l’Association Amitiés ISERE- DAGABA
A tous les adhérents et Partenaires

Tous les habitants de DAGABA avec à leur tête le chef du village d’une part, et, d’autre part tous les villages membres de l’AUEN et le chef du canton NAFANA vous expriment leurs sincères reconnaissances pour les Actions nobles que vous ne cessez de mener en leur faveur.

En effet, grâce à ces actions humanistes, la mortalité infantile a reculé dans la région et les femmes enceintes accouchent dans de meilleures conditions. UN GRAND MERCI.
 
Nous étions avec vous lors de la soirée du 12 mars dernier.

                Les villageois de DAGABA et l’ensemble des villages membres de l’AUEN.